Voix multiphoniques, danse acousmatique (pratique vocale collective en laboratoire)

 

EXPLORATIONS, IMPROVISATIONS, CREATIONS DE L’ENSEMBLE VOCAL MODULAIRE, PRECAIRE – PERFORMANCES COLLECTIVES  & ACOUSMATIQUES – SPATIALISATION / proposé par Natacha Muslera

AU SEIN DU LABORATOIRE VOCAL MENSUEL – Centre National de création musicale, Friche belle de mai, Marseille

14.06 2019 Performance au Cabaret de la dernière chance, Voix multiphoniques, laboratoire vocal, Théâtre de l’Oeuvre, Marseille – avec les voix de Sandra, Antoine, Mathilde, Anne, Aldo, Florence, Elise, Natacha, Marion, Laure…

https://youtu.be/vEj4pWnqRRo

 

Mars 2019 avec les voix de Sandra, Lauriane, Florence, Anne, Elise, Antoine, Natacha

Essais bourdon 1 nanenéninonu

Essai bourdon 2 nanenéninonu

Mots matières

Février 2019  avec les voix de Constance, Liz, Sandra, Eve, Antoine, Anne, Laure, Mathilde, Elise, Natacha

MOTS MATIERES

IMPROVISATION spatialisation vocale acousmatique

Janvier 2019 avec les voix de Aldo, Sandra, Eve, Elise, Laure, Barbara, Florence, Anne, Gishlaine, Pierre Jean, Natacha

DANSE ACOUSMATIQUE – performance

ESPACE VOCAL : COMMENT TENDRE, OUVRIR, FAIRE VIBRER UN ESPACE COMMUN ? EMETTEUR-RECEPTEUR Expérience sensorielle, spatiale, de toucher vocal. La jauge est limitée. Dix personnes du public sont invitées à faire cette expérience, toutes les 15 minutes.  4 expériences dans la soirée, participation :  40 personnes. 80 minutes/

CORPS RECEPTEURS :
Les corps récepteurs, le public assis sur des chaises, isolé ou par deux, trois, dispersées dans l’espace,
les yeux fermés, dans l’obscurité.

CORPS EMETTEURS
Les corps émetteurs en mouvement, tendent des fils vocaux dans l’espace, les corps se
déplacent comme des félins, sans bruit. Les corps émetteurs produisent des sons, des
bruits, des voix chantées, parlées, moléculaires, des langages polyethniques, à différentes magnitudes et amplitudes, du sotto voce, presque imperceptible, à la vibration et saturation de l’espace. Chaque son émis est dirigé, projeté sur différentes surfaces de l’espace, et travaille la réflexion avec les matériaux de l’environnement, peaux, sol, plafond, murs, tissus, bois, béton etc…

Les corps émetteurs expérimentent à distances variables des corps récepteurs, du plan très rapproché, micro distance (le souffle sur la peau, un micro bruit au creux de l’oreille ou au creux du genoux, des voix osseuses vibratoires le long de la colonne vertébrale) au lointain des corps, presque hors champ.

 

retour accueil