Actes, Rites plastiques & sonores – Archives

voix_corps_temps_espaces_rite_soin

La puissance de vivre, la joie spinoziste n'échappe à la transcendance, à la loi mortifère que par son caractère de modalité fragmentaire, polyphonique, multi-référencielle.
1990 Revue Futur antérieur

INVENTONS NOS PROPRES RITES (inspirés de rites funéraires, de possessions, de soins, de passages, d'initiations)

micro temps, ultra compressé, presque trop rapide pour être visible et être enregistré ( 03 secondes à 52 secondes) temps sauvage (de 3 minutes à 30 minutes, le temps de sortir de la forêt) à l'étirement, la dissolution du temps,  entre état liminaire et de transe ( de 03 heure à 36h25) associé à des espaces, contextes, situations  aux résonances, vibrations  et circulations multiples.  
Ainsi ces images se réinventent, hors de la représentation, au seuil du socius, le temps de l'expérience a opérée une mutation.


RITE VOCAL : Crâches ta valda, 30 minutes 2017-2078

« Crâches ta valda », poème vocal acoustique, improvisation dans l’obscurité.

L’espace, la présence, le langage : comment relier tout cela dans cette réalité immédiate que nous partageons et soigner indirectement par vibration ? Comment réactualiser le langage, le désassujettir du signifiant maître - inclure tout ce qui habituellement en est exclut ? Dérapage phonétique, blessure sémantique, écholalie, escarre, trou, silence, incantation hoquetante…Expérimenter le langage-comme un organisme vivant, un nouvel espace déterritorialisé, disséminé, quantique —  pratique dynamique du polyglottisme sauvage. Langues en processus de décolonisation, la Valda, va-t-elle se cracher ?

La voi (x) ça n’existe pas, ne surgissent que des voix multiples à réactiver, à libérer - des voix forêt, machine, vent, organique, animale, mutante, fantôme, ancestrale, végétale, cosmique, infra, polyglotte. Les voix comme matière vive : mémorielle, plastique, sonore, machinique et micro politique.


"Impédance-imprudence" Rite vocal amplifié

Un vieux microphone de radio (electrovox) s’est émancipé, il ne supporte plus que les micros-cris, les saturations, il ré-enchante l’espace en le distordant, en le salissant.

Il risque de tomber en désuétude, en désamour, il prend ce risque avec sa chanteuse préférée, pour le moment…

Il fut un temps, sur des îles éloignées, où la voix guérissait beaucoup de maux, notamment grâce à des cris prolongés et amplifiés à l’aide de conques naturelles. 


RYANART

Septembre 2011 / Préavis de désordre urbain

RYANART 1 et 2 (ci-dessous)
Performance 15 minutes / Théâtre des Bernardines, Marseille. 

RYANART 3 (ci-contre)
Performance 04 heures / Terrasse du café restaurant "Une escale au Maroc" Marseille. 

Performances réalisées avec l'aide de Mafalda da Camara et eRikm / Prise de vue : Mafalda Da Camara

 

Natacha, hôtesse de l'air RYANART,
lit le Capital de Marx

Natacha, hôtesse de l'air RYANART, fait du bruit . Film 05'57

Natacha, hôtesse de l'air RYANART, fait du yoga. Film 06'57


GINA PANE

Lecture performée 35 minutes / Juin 2011

Festival Musique Action, Scène nationale de Vandœuvre, France

Remettre en jeu les écrits théoriques et pratiques de l'artiste performeuse Gina Pane (affilié au Body art dans les années 70) à travers une performance vocale et électronique, bruitiste et organique; Rémanence d'une voix, d'une pensée dont les propos gardent une puissance lucidité et radicalité à l'époque actuelle.

L'aspect formel et stricte des écrits théoriques se meut peu à peu en un poème sonore sensuel et sensible.


E.M.P. (Experimental muslim prayer)

Performance 36 heures et 25 minutes, Octobre 2010 Centre d'art Octobre,

Sinberifora, Valencia, Spain.

Je suis vêtue d'un "niqab" pendant 36h et 25 minutes, de l'aéroport de Marseille jusqu'au centre d'art de Valencia en Espagne où se clôturait la performance par une prière vocale expérimentale.

J'ai demandé au public de déclencher la sonnerie de leur téléphone portable au bout de 25 minutes. Ce signal indiquait la fin de la prière.

Prise de vue eRikm

SUPERHEROES DIED

Vidéo performance 02"44

septembre 2010 (I-Sight camera)

Une loi est votée au parlement en France :

"L'interdiction de dissimuler son visage dans tous lieux publics".

J'ai donc filmé la réaction d'un super héros (par définition un performer), cloitré chez lui, tournant en rond, dans l'impossibilité d'utiliser ses pouvoirs et démuni face à cette loi.


JOGGING

Performance 25 minutes / Aout 2010 / Centre d'art-Altkirch Crac Alsace & Festival Météo "In bus with eRikm".

Cette performance fait partie d'une série "Singing restreint"*. Munie d'un lecteur mp3, d'un casque, je chante la chanson des Cure "Cold" de l'album Pornography sur un tapis de course. La chanson passe en boucle et ma voix amplifiée la reproduit. Sur le tapis de course, je commence par la marche puis j'accélère jusque à la course. La chanson se dégrade en temps réel car ma respiration s'accélère et s'amplifie, jusqu'à engloutir toute la chanson, ne reste que le souffle et le son mécanique du tapis.

* Depuis plusieurs années une série de performances s'intitulent "Singing restreint". Ces performances cherchent par des moyens naturels (course, position du corps, marche...) ou artificiels (prothèses) de dégrader, décomposer, transformer une chanson populaire, un air classique, une rengaine, une comptine, en une expérience sonore, bruyante, massive, effrayante, mélancolique et malgré tout j'ouï-ssive. Prise de vue eRikm


SON_DAGE

Performance radiophonique 15 minutes / Fevrier 2010/ "CONTENEDORES" & Radiopolis FM & Radio Clásica (RNE) “Ars Sonora _Centre d'art de Séville

Je demande au public, dans la langue du pays, de bien vouloir répondre à deux questions sur un petit papier blanc, avec un stylo bic rouge (une cinquantaine de bics étalés sur ma table de conférence) puis de plier le papier et de le mettre dans une urne . 1°question: "Pouvez-vous m'écrire combien vous gagnez par mois, salaires, dons , aides ou autres?" _ 2°question: "Quand avez-vous fait l'amour la dernière fois? en minutes, en jours, en mois, en années...si jamais fait, écrivez : vierge"
Je mélange les papiers dans l'urne puis les ouvre un par un et énonce les chiffres, les données, les résultats du sondage avec une voix chaleureuse, sensuelle presque en chuchotant. Au fur et à mesure les chiffres, les données se transforment en sons vocaux organiques, ils se désintègrent et deviennent immatériels, pure perte.


ÉQUALITY

Performance radiophonique 13 minutes / Fevrier 2010 "CONTENEDORES" & Radiopolis FM & Radio Clásica (RNE) “Ars Sonora”_ CENTRE d'ART DE SÉVILLE

"Equality" est composée de dates énoncées par une voix amplifiée.
Ces dates correspondent à l'accès au droit de vote des femmes, dans chaque pays démocratique.
Ces dates sont énumérées dans trois langues différentes: anglais, espagnol et français.
Ces dates sont énoncées de manière machinique par deux types de procédés: la répétition et l'échantillonnage de la voix sur une machine électronique (sampler) en temps réel.
L'accumulation de ces dates et leur stratification par le médium de la voix et du sampler, amène du brouillage, de l'altération, jusqu'à l'entropie (perte d'information).
Une phase finale fait évoluer la pièce vers des matières vocales organiques et moléculaires.
Au départ la pièce revêt un aspect formel et stricte, au fur et à mesure elle se transforme en pièce sensuelle.


ALCHEMIST SINGER

Performance & Installation

25 minutes / Mai 2009

Galerie Al Mahatta & Instants vidéos, Ramallah, Palestine

 

Dispositif : microphone, ampli, un tas de 100 bougies plates, un tas de 50 briquets, une camera HI8 fixée au plafond, au dessus de mon corps, un vidéoprojecteur relié à la camera projette l'action à la verticale sur le mur d'en face

 

  • séquence 1: allongée à plat ventre sur le sol, avec un microphone et un ampli, je chante un passage du Stabat Mater de Pergolesi en langue latine : "Cuius animam gementem" puis "When I fall in love" de Marylin Monroe
  • séquence 2: pendant ce temps un panneau indique qu'il faut entourer mon corps de bougies allumées
  • séquence 3: je décompose l'air et la chanson, les amène vers le souffle
  • séquence 4: une fois mon corps entouré de bougies, je sors de ce territoire
  • séquence 5: je me dirige vers mon ampli à piles, actionne le dictaphone et l'amplifie avec mon microphone, on entend des chansons palestiniennes (j'ai enregistré pendant la journée des habitants de Ramallah, je les invitais à chanter une chanson qui représente pour eux l'espoir)
  • séquence 6: je sors de la galerie avec les chansons amplifiées et propose au public de me suivre
  • séquence 7: dehors, un mur, une échelle, je monte sur l'échelle, derrière un terrain vague, je dépose dans le terrain vague le dictaphone amplifié et m'en vais, les chansons continuent de résonner seules dans cette friche.

NEGATIVE SINGER

Performance audio visuelle 35 minutes / Novembre 2008 / Filmeur : Nicolas Gerber, chanteuse : Natacha Muslera. Instants Vidéos, Cartonnerie, Friche belle de Mai, Marseille. Prise de vue Marie Passarelli.

De dos je produis des sons organiques avec ma voix (salive, souffle,cri): une forme, je les sample en direct. Pendant ce temps mon visage est filmé, et projeté face spectateur.

Je regarde l'œil caméra, le filmeur muni de miroirs, d'anamorphose, d'une loupe et d'un cristal à 14 faces : décadre, déforme, distortionne mon visage filmé et projeté en gros plan face au public. "Atmosphère allant des clips d'ABBA, aux espaces diffractés et fangeux de Lynch en passant par les larsens de Nam June Paik"

 

"La performance audiovisuelle "Diffomités" de NM, joue sur le registre de la représentation du corps et de la voix en négatif. Elle souffle, salive, crie, face à la caméra exposant une image pervertie de son visage déformé, jusqu'à atteindre son point culminant : la monstruosité. De quoi se mettre le public à dos, l'image est conçue comme facteur de déception, de fascination merveilleuse qui touche l'interdit de la représentation" Marc Mercier "24 images" Montréal


DEATH SINGER

Performance 04 heures / Février 2008 / "Contenedores" Muestra intarnational de Arte de Accion en Sevilla. Centre d'art de Séville, Espagne. Prise de vue Ruben Barroso.

"Partir du souffle pour arriver à la voix, dans un étirement temporel, allant de 4 à 7 heures. Prendre l'espace par la voix et le sonore, jusqu'à saturation".

J'allume mon ampli, je pose la carte XIII du tarot de Marseille devant moi, je m'allonge sur le sol, tête face au sol, je me met torse nu, je demande à un spectateur-auditeur de me passer de la graisse d'oie sur la colonne vertébrale, celle ci fond au fur et à mesure. Mon microphone est à la hauteur de ma bouche sur le sol. Je respire, lentement, ma respiration est contrôlée, par moment je ne la domine plus, des spasmes se déclenchent, mon dos entre en vibration, j'utilise une technique liée aux transes, la "suroxygénation". Ainsi je produis du son sans interruption durant quatre heure minimum. Des sons organiques et minimalistes amplifiés par le microphone et l'ampli, jusqu'à saturation de l'espace.

Cette expérience s'inspire du "Voyage" pièce crée par Pierre Henry en 1962, il s'agit d'un voyage initiatique mortuaire

La carte du tarot XIII

J'étudie et pratique les Tarots de Marseille depuis plusieurs années, le déclenchement fut ma rencontre avec Jodorowsky. L'aspect qui m'intéresse dans les cartes est leur dimension optique.
Ce n'est pas l'interprétation psychologique mais bien leur plasticité à deux dimensions, dont je me sers dans mes actions. Les cartes du tarot sont une clef entre le symbole et le réel, elles permettent l'imaginaire. Dans la série XIII, je donne une dimension sonore à la carte, en reproduisant son caractère "d'aplat", elle se lit comme une carte géographique.
De manière populaire cette carte représente la mort, je m'en inspire à la manière Bataillenne celle d'érotisation de la mort.


VICIOUS SINGER

Performance et installation 25 minutes / Octobre 2008 / "Rencontres à L'échelle" Bancs Publics, Marseille.

Je me bande les yeux, avec mon microphone et une pédale d'effet "pitch" je chante trois comptines: Une souris verte - Le bon roi dagobert- Il était une bergère. De la voix de petite fille, à la voix grave et masculine, le timbre réel de ma voix n'est jamais audible. Je les répète en boucles, elles se délitent et se pervertissent. Au bout de 10 minutes une vidéo se déclenche, le son sort en stéréo sur des enceintes, l'image est noire, une voix: "Are you vicious ?"

 Puis j'apparais frontale (un plan: portrait), sur le front je porte une sorte d'hypertrophie surnaturelle. Cette fois -ci mon timbre de voix est audible, en direct je déforme mon identité phonatoire et répète la même question "Are you vicious?". Ma voix prend toutes sortes d'identités, je l'échantillonne en direct avec un sampler hors champ, toutes les voix s'accumulent, s'annulent, ouvrent une parade schizophrénique. L'identité vacille, perdre sa voix, la voix - le masque. Les voix masquées.

Prise de vue Mélodie Duchesne

FONTANA SINGER

Performance sonore et visuelle 2heures / Septembre 2008 / Fontaine, face mairie 1er, Marseille - Préavis de désordre urbain

Munie d'un ampli à piles, d'un microphone. Statique pendant deux heures dans la fontaine, j'imite le son de la fontaine avec ma bouche. Inspiration, expiration, sans interruption.

Matières vocales gazeuses, liquides : souffle, salive. Je fais corps avec la fontaine. Je deviens "statue sonore et visuelle" vêtue de noir, anarchiste.

Prise de vue Marie Passarelli / Costume : Bernadette Brault

SANTA SINGER

Performance 25 minutes / Septembre 2008 / Galerie Friche de la belle de Mai - Préavis de désordre urbain. Prise de vue N.Gerber

Revêtue d'une cornette à corne et munie d'un microphone relié à un amplificateur - je déclare: "Ce soir je ne ferais pas de spectacle, tonight I won't make any show". Je répète cette phrase en boucle-litanie et fait percevoir des anomalies dans l'émission vocale, je "bugg" et commence à sampler en direct cette phrase jusqu'à sa transformation totale, elle se désagrège et fait apparaître une sorte de glossolalie, de schizophrénie phonétique, la dégradation de la langue déclenche une frénésie sonore.


PINK NOISE SINGER

Performance bruitiste entre 03 et 07 minutes / juillet 2008

Biennale internationale d'art contemporain de Nîmes, Hotel Imperator, France.

Prise de vue : Emmanuel Waeckerle

J'interviens dans des vernissages de manière précipitée avec mon petit ampli à piles et mon microphone. Je reproduis du bruit rose avec ma bouche. D'un point de vue technique le bruit rose n'a rien de poétique, c'est un bruit mathématique utilisé en acoustique comme un bruit de référence, ou normalisé, sorte de bruit de neige continu, ininterrompu, plus riche en basse fréquence que le bruit blanc. M'émanciper de cette audition technique, et faire percevoir la richesse sonore que contient ce son "continu", ce bruit gênant et violent.


THE SINGER INTO A THOUSAND PIECES avec BBB Johannes Deimling



Performance 15 minutes Berlin-Marseille
Septembre 2007 - Place de la Joliette, Marseille
Festival international de performance "Préavis de désordre urbain

Place de la joliette, je branche mon ampli dans un café, j'ai une rallonge et 20 mètres de câble, je sonde avec mon microphone les matériaux qui composent cette place: sol (goudron) , monument en plaques de cuivre, arbres, grilles en fer, vent (ce fut un jour de fort mistral) le jean d'une passante. Le son est amplifié par mon ampli au maximum, mais le volume est presque insignifiant comparé au bruit de cette place (autoroute, travaux de nettoyage de façade d'immeuble, tramway, routes, camions poubelles, paquebot, port autonome...)

Vu l'intensité du contexte urbain, sa masse sonore, j'ai détruis mon microphone. Pendant ce temps BBB Johannes grimpe sur un mur en cuivre, au sommet il s'assied et tient une pancarte "SILENCE". LA police a interrompue son action.


THE END with Herma Auguste Wittstock

Performance Berlin-Marseille 25 minutes / Septembre 2008 / Festival international de performance "Préavis de désordre urbain". Fin de ligne du tramway, Marseille, France.

En culotte de garçon nous faisons un jeu : faire tomber la grosse pierre sur le rail du tramway avec des petits cailloux blancs; ces cailloux sont sonores lorsqu'ils heurtent la pierre.

Le lieu dans lequel nous actons parle pour nous : fin de ligne du tramway à Marseille, énorme chantier euroméditéranée, port marchand, quartier d'affaire, une autoroute aérienne, les ouvriers ont arrêtés les marteaux piqueurs pendant notre performance.


TREE SINGER

Performance interrompue au bout d'une heure / Septembre 2007 / Festival international de performance "Préavis de désordre urbain" / Arbre sur la "Canebière" à Marseille.

Je suis dans un arbre et le caresse très lentement, avec érotisme, pendant ce temps je dis le mot "arbre" sans m'interrompre, à des hauteurs et vitesses différentes, sans intention, machinalement.

Le mot s'entendait dans un périmètre de 50 mètres. Les pompiers sont intervenus, un pompier m'a prise dans ses bras, car je ne voulais pas interrompre mon action.

Prise de vue Dariuz Fodczuk

VISCOUS SINGER

Performance électro acoustique avec matières organiques, voix et sampler

25 minutes / Aout 2006

Infr'action, festival international de performance Reyanne, France.

"make composition with decomposition"

Je produis une pièce sonore et bruitiste avec des matières organiques en décomposition; des matières poisseuses, visqueuses, gluantes, humides et les mélange à la voix. Je les mets en boucle avec un sampler. Pour cette action, il s'agit de poulpes. Je les décompose, ici c'est le phénomène d'entropie de la matière poulpe et voix qui est expérimenté.

Presse: "Natacha Muslera a sodomisé un poulpe mort, mais frais et dégoulinant de son encre. Son travail fut intense et minutieux, guttural et animal, comment fixer cette scène?....NM nous eclaboussait et nous absorbait dans le même temps....." Joan Casellas: Journal sous officiel,oct 2006 (Marseille/Barcelone) "je n'ai rien vu d'aussi obscène" Pierre Pinoncelli

MINIATURE SINGER

Performance extérieur 03 heures / Septembre 2007

Festival international de performance "Préavis de désordre urbain", Cours Julien, Marseille.

Je me promène parmi les passants avec un ampli miniature à piles relié à un microphone, je crie mais le son est minuscule, je rapproche l'ampli miniature des oreilles des passants et leur fait écouter mon cri filtré et diminué par le petit ampli dans leurs oreilles, certain s'en vont, d'autres restent et prennent du plaisir, puis je leur chuchote à l'oreille : "Are you vicious?"


PUDDING STONE

Performance électrorganique avec le recueil de poésie "Pudding stone" (107 fragments) de Natacha Muslera / 50 minutes / 01 Décembre 2005 / Toupolev, Marseille

Chaque fragment de “Pudding Stone” (107, écrit sur deux années) est à triturer avec la voix, le souffle, la salive et la phonie défectueuse.

Ce sont des “Litotes” en ce sens qu'elles laissent plus entendre qu’elles ne disent. Il s’agit d’une écriture à placer dans le sonore, à contorsionner dans l’espace.

Provoquer chaque mot d’une valeur sémantique arbitraire. Pudding Stone est une performance vocale amplifiée et électronique qui joue avec: un sampler (échantillonneur boomerang), un microphone, un ampli guitare à lampe, 107 fragments pris au hasard


CHŒUR PLASTIC

Performance chorale avec sacs plastiques

10 minutes / 2007

Point de Bascule, Marseille

Préavis de désordre urbain

double-cliquez sur l'image pour lire la vidéo


LES 100 CŒURS

Action urbaine, chœur précipité 10 minutes / Septembre 2007 / Place de villages, Les correspondances de Manosque, France

Les 100 cœurs est une partition écrite pour cent bouches, un cenlogue, à lire d’une traite et de manière simultanée, dans n’importe quel lieu, et circonstance.

Descriptif :
Au départ “ les 100 cœurs” demande une chef de chœur et un preneur de son. La chef de chœur rassemble le plus de bouches possible, au hasard, dans la rue(le maximum étant de 100). Elle distribue la partition à dire à chacune des bouches.
Elle indique très brièvement de quoi il s’agit :
“Des savants ont inventé l’Homme aux 100 cœurs, une enveloppe charnelle pour 100 cœurs, pour 100 cœurs une habitation, finit la surpopulation, écoutons ce que donne un Homme 100 cœurs….” Il s’agit d’un cenlogue, à déclamer d’une traite par toutes les bouches rassemblées.
Le preneur de son simultanément place le micro et enregistre le "chœur précipité"avec un nagra. Chaque intervention est archivée et peut être radiodiffusée ou bien faire l’objet d’une installation sonore. Chaque bouche ayant participé à cette acte, partira avec la partition.

Natacha Muslera : chef d'orchestre 
Nicolas Gerber : preneur de son  (Nagra, bandes magnétiques)

Objet : radiodiffusion, intervention & installation sonore

ACTIONS SONORES avec d’autres langues :

DANIELLE COLOBERT « DIRE I » ET « DIRE II » AVEC : MICHEL DONEDA , MARTINE ALTENBURGER, (PANONICA NANTES, NUITS DE LA POÉSIE)
A. ARTAUD “L’OMBILIC DES LIMBES” (RODEZ)
MAURICE BLANCHOT "THOMAS L’OBSCUR" avec SANDRA MARTINEZ (VOIX  ET DANSE)
GEORGE BATAILLE "L'EXPÉRIENCE INTÉRIEURE" Rencontres à l'échelle Bancs Publics Marseille, « ANUS SOLAIRE », « LE JÉSUVE » BATOFAR (PARIS), TOUPOLEV (MARSEILLE), LA PALUD SUR VERDON
D.G. GABILY EXTRAIT DE « CONTENTIONS » ET « OPÉRA POUR CHAMBRE OBSCUR » MARC PÉRILHOU, COMPAGNIE WAX, THÉATRE 347 (PARIS)
EXTRAITS DE KURT SCHWITTERS, A.WOLFLI, EMILY DICKINSON, GHÉRASIM LUCAS, J.P DUPREY AVEC LE « SCHNI » AU TOUPOLEV (MARSEILLE), USINE LIQUIDE (AUBERVILLIERS), VOUTES (PARIS),THÉATRE DU LAVOIR MODERNE (PARIS)
HYPOLITTE OREILLE « L’ÉLÉFANTOMÈTRE » AU DOMAINE VENTRE (MARSEILLE) 2004
JEAN-LUC NANCY « LE POIDS D’UNE PENSÉE » : FINISTÈRE SUD ET SAN JOSÉ (ANDALOUSIE) film « Humid Customers » de N. Gerber NICOLAS GERBER "Objet d'art" Rencontres à l'Échelle– Bancs Publics, Marseille

 
retour accueil